Destruction d'archives papier : comment concilier recyclage et confidentialité ?

Vendredi 29 novembre 2019

recyclage confidentialité destrudata

Pour être en conformité avec la loi sur la RGPD, non seulement tout organisme doit organiser la destruction de ses archives papier mais aussi s'assurer que celles-ci ne peuvent être reconstituées une fois détruites ! Heureusement, il existe des techniques pour arriver à concilier la destruction de vos archives et leur confidentialité.

Une obligation de destruction

Le règlement général sur la protection des données (RGPD) impose de fixer obligatoirement une durée de conservation limitée aux données.

En dehors d’une durée fixée par la loi et spécifique à un type de données, cette durée de conservation doit impérativement être adaptée à l’utilisation de ces archives.

  • Lorsqu’aucune utilisation ne justifie de garder un document, il faut le détruire confidentiellement.
  • Pour tout type d’archive, il faut respecter les durées de conservation prévues par la loi. Si aucune durée n’est fixée, l’entreprise est tenue d’en fixer une.

Ensuite, la destruction des archives papier doit être réalisée dès que la durée de conservation est atteinte.

Des précautions à prendre lors de la destruction

La destruction des archives papier doit être menée de manière rigoureuse. En effet, vous n'êtes pas à l’abri de personnes malveillantes qui essayent de récupérer ces archives détruites et de les reconstituer. C’est ce qui peut arriver avec des méthodes de broyage classique et non professionnelles.

Pour des archives de données confidentielles et sensibles, une entreprise ou un organisme ne peut prendre le risque de voir des données récupérées et reconstituées à cause d’une méthode un peu légère ou inadaptée à la mesure du problème

Des méthodes adaptées aux normes internationales les plus avancées

La destruction d’archives doit se faire dans le respect des normes, ce qui vous permettra d’évoluer légalement, et sereinement. Ainsi, non seulement il existe la norme européenne EN 15713 : 2009, mais aussi une norme encore plus exigeante : la DIN 66399.
Celle-ci est une norme allemande très précise et très rigoureuse, notamment sur les tailles de coupe lors de la destruction d’archives papier.

Nos camions broyeurs ont été conçus pour détruire vos archives papier conformément à la norme DIN 66399, niveau P-4 : Il s’agit de la norme de coupe la plus fine au monde atteignable par camion broyeur.

Celui-ci permet donc aux clients d'être totalement rassurés dans le cas de destruction d'informations particulièrement sensibles et confidentielles. Les camions broyeurs permettent une taille de coupe qui est la plus fine du marché et garantissent donc une conciliation parfaite de la nécessité de destruction et de recyclage avec une totale confidentialité.

Lire aussi : 

Retour aux actualités